jeudi 21 août 2008

Comment une équipe de gestion gère un portefeuille collectif ISR ?


La notion de Responsabilité Sociale des Entreprises est liée à l’application aux entreprises du concept de développement durable. Cela signifie qu’une entreprise doit non seulement se soucier de sa rentabilité et de sa croissance, mais aussi de ses impacts environnementaux et sociaux. Elle doit aussi être plus attentive aux préoccupations de toutes les parties prenantes : salariés, actionnaires, clients, fournisseurs, société civile et environnement.
L’analyse extra-financière développée par les agences de notation comme Vigéo, dirigée par N.Notta repose sur trois fondamentaux. Tout d’abord, "l’approche d’évitement" s’appuie sur l’utilisation de critères d’exclusion qui peuvent aussi bien concerner des secteurs d’activité controversés tels que le tabac, l’armement, l’alcool, la pornographie, le nucléaire etc…que des pratiques jugées non responsables telles que le travail des enfants, les tests sur les animaux, l’utilisation de pesticides, etc…Ensuite, "l’approche de performance" s’effectue à partir de la définition de critères de sélection positifs qui a pour ambition d’identifier les sources de surperformances à moyen et long terme des entreprise étudiées. Enfin, l’analyse sociétale dans une "approche risques et opportunités" a pour objectif de fournir aux gérants de fonds d’investissement une vue complète des risques et des opportunités extra-financiers que présentent les entreprises dont ils détiennent des titres. Cette analyse sociétale traduit donc les impacts des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance sur la performance financière de l’entreprise à court, moyen et long terme.
Un gestionnaire d’un fonds actions a donc à sa disposition des centaines de sociétés cotées sur les marchés financiers. Le processus de sélection des fonds ISR repose sur 2 piliers : l’analyse extra-financière et l’analyse financière. D’un côté, les analystes ISR définissent l’univers d’investissement ISR par l’approche « best in class », c’est à dire par sélection des meilleures valeurs dans leur catégorie. De l’autre côté, les analystes financiers sélectionnent des valeurs par combinaison des approches top-down (combinaison secteur/pays) et bottom-up (choix des valeurs dans chaque secteur). Ce process permet aux gérants de prendre des paris mesurés sur les secteurs, les pays et les valeurs au regard de leur indice de référence
Par exemple, cette démarche appliquée au fonds FÉDÉRIS ISR EURO est illustré par le schéma suivant publié sur le site de la société de gestion.

1 commentaire:

Jorge a dit…

Bonjour ami : il voulait invitarte que tu visites le blog que j'effectue avec mes élèves de seconde année de du secondaire sur la DISCRIMINATION.
http://nodiscrimine.blogspot.com
Sujet difficile et intéressant.
Il sera sûrement de ton plaisir.
Te nous invitons que tu lises ce qui aimes de de lui et fais un avis sur ce dernier.
Ton apport sera précieux.
Dans le blog tu trouveras un traducteur de la page dans plusieurs langues si de l'as besoin.
Une embrassade depuis l'Argentine.